Infos/CommanderFermer
ARN VOL 2
Eric Tabuchi et Nelly Monnier
1/14

Publier, on l’apprend dans le livre est le nom d’un village du Chablais. C’est aussi le défi de ce projet macrophage : tenir le rythme annoncé et publier chaque année avec les éditions Poursuite et celles de GwinZegal (qui ne sont pas des villages) deux ouvrages de 400 pages et de 600 photographies. Et pendant combien de temps ce rythme ? 10 ans ? 15 ans ? Au pointage fiévreux de leur progression s’ajoute la difficulté de poursuivre les prises de vues. Apprendre à photographier malgré le soleil écrasant de Cannes, Nice ou Menton. Il faut aussi regonfler les pneus, les changer encore, trouver une crêperie ouverte un soir de semaine en hiver — à Corps-Nuds en Ile-et-Vilaine ou à Publier en Haute-Savoie. Puis se renouveler encore, sans dévier de la colonne vertébrale du projet. Convaincre les lecteurs de continuer d’acquérir les ouvrages qui s’accumulent comme tout l’univers. Si par bien des égards le projet est dicté par un protocole, il confine aussi à un grand saut dans l’incertain.

Ne parler que de leurs typologies c’est simplifier leur travail, et oublier la manière qu’ils ont d’associer les images. S’il s’agit bien d’un atlas, il faudrait parler des planches dans lesquelles par exemple une antenne satellite semble répondre à un calvaire. Qu’Eric ait été musicien, qu’il ait composé avec des sons, veut peut-être dire quelque chose quand on voit comment résonnent les formes. Des typologies manifestement plus sérieuses rassemblent les images par type d’habitat, par matériaux, et semblent poser les fondements d’une grammaire du paysage. Mais l’absurde surgit et par correspondance, par association d’idées ou de formes, l’inattendu côtoie l’anthropologique dans un cadavre-exquis visuel. Un Kebab et un salon de coiffure — Martine Coiffure et Istanbul Kebab. L’illogique se fait iconologique : ce sont les balbutiements d’un langage par les images, comme dans cet autre Atlas Mnémosyne qui nous fait tant rêver.

Sur les murs de campagne du volume 1, étaient tapissées les affiches de François Fillon, candidat à une énième élection gagnée d’avance. Dans l’un des cahiers du volume 2, une nouvelle expression du rapport texte/​image se révèle comme l’emprunte d’une résistance : le NON.
Non aux éoliennes, Non à la mort, Non à la déviation, Non aux camions, Non aux patates OGM, Non à la 5G, Non au nucléaire.
Toute l’affirmation de ce qui est dépeint depuis l’étranger comme un stéréotype national de la contestation se déploie dans l’espace public des campagnes. Les revendications de ces affichages sauvages — au graphisme vernaculaire — vont au-delà d’un tropisme caricatural, de l’ adhésion ou de l’opposition politique. Elles traduisent par leurs préoccupations environnementales ou sociétales, un engagement et un amour sincère pour le devenir de ces régions naturelles — dont le travail d’Éric et Nelly en est l’hommage.

Chapitres du second volume : Cambrésis, Chablais, Domfrontais, Buffet à volonté, Haut Agenais, Haute Marche, Langrois, Enseignes-Objets, Médoc, Pays d’Othe, Plateau de Sainte-Maure, Non, Presqu’île guérandaise, Roussillon, Valentinois, Remises

Commander
17 × 32 cm
384 pages
ISBN 978-2-490140-34-3
39 €
Mai 2022
Coéditions GwinZegal & Poursuite
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal
ARN Vol 2 - © GwinZegal

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.