La route adélie
Avec les élèves du Collège Jacques Prévert et l'artiste Isabelle Vaillant
03 septembre 2018–09 juin 2019

Avec les élèves du Collège Jacques Prévert et l’artiste Isabelle Vaillant

La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal
La route adélie - © GwinZegal

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du défi «Faites équipes» lancé par le CLEMI, autour de l’éducation à l’image. Ce concours propose aux élèves de réaliser un reportage sur la course de vélo, La route Adélie. Durant une journée les jeunes ont capté des images, récoltés de nombreux témoignages, enregistrés des ambiances sonores et filmés le déroulement de la course.
La photographe et plasticienne Isabelle Vaillant a mené en parallèle un atelier sur les manières de filmer et de représenter le cyclisme en amenant progressivement les élèves à produire des représentations personnelles et poétiques de la course.
L’ensemble des captures réalisées sur place ont servi de matière première au montage de vidéos décrivant l’évènement sportif. Les vidéos réalisées ont été postées sur un blog dédié au projet.

Le CLEMI est un organisme dédié à l’éducation à l’image, et particulièrement celles issue de la sphère médiatique. Le concours «Faites équipes» propose en plusieurs défis, tout un cheminement autour de la lecture et de l’analyse de contenus médiatiques.
Dans ce cadre, les élèves sont invités à produire une série de documents décrivant la course de vélo de La Route Adélie dont un reportage vidéo. Avant l’évènement sportif les élèves ont été formés à la capture audio et vidéo, par les médiateurs du Centre d’art.

L’objectif n’était pas d’apporter un regard «neutre» sur la course mais de guider les jeunes vers le développement d’un point de vue personnel. Par l’image, le son et les interviews les jeunes ont défini des angles d’approches tel que la comparaison entre l’évènement sportif et le spectacle ou la description de la figure du gagnant au travers celle du héro.
Les images, les sons, les témoignages ont été nourris et associés à des représentations sensibles du défi sportif. Avec l’artiste Isabelle Vaillant les jeunes ont imaginé des représentations oniriques questionnant les liens entre l’homme et la machine, les mouvments, les gestes et la mécanique.

You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.