A JOURNEY / Patrick Messina

Image précédenteImage suivante

A JOURNEY - Patrick Messina


A Journey
La concomitance de la transformation urbaine radicale liée à la révolution industrielle et de l’invention de la photographie renouvelle le regard sur la ville en rompant avec une représentation par trop figée (gravures et plans) dans laquelle le monument occupait une position centrale. La photographie se saisit, dans cet univers en perpétuel mouvement, de la figure du piéton, des signes urbains, de la nuit et sa
profusion d’éclairages artificiels, des jeux de miroirs auxquels se prêtent les vitrines des magasins… Paris, New York, Berlin, Londres deviennent les « sujets », actifs ou
passifs, à partir desquels de très nombreux photographes expérimentent la richesse expressive de leur média.
Le travail de Patrick Messina s’inscrit, pour partie, dans cette tradition de la photographie urbaine. Non pas celle de la Street Photography, ni celle d’une photographie documentaire à caractère social, ou encore d’une mise en exergue de la démesure des villes.
Patrick Messina est un amateur de la forme urbaine dans ce qu’elle contient de hasard, d’hypothèse, de richesse, de créativité… il aime avant tout arpenter la ville, les villes, et faire partager son étonnement, sa curiosité, son attachement pour ce monde de transformations incessantes où des femmes et des hommes poursuivent une multitude de destinées singulières. L’esthétique de la ville, à travers cet entrelacs
de fluidité, de formes, de lumières, de ruptures, est une des qualités auxquelles s’attache le regard du photographe.
Dans A Journey, Patrick Messina se joue des échelles, du point de vue à partir duquel il opère, pour créer un soupçon d’irréalité, plongeant le spectateur dans un sentiment de trouble, de confusion visuelle. Notre regard sur la ville perd de son évidence. Le photographe ne cherche pas à conforter notre perception de l’espace urbain, ni à nous livrer des indications sur les villes représentées. C’est la ville au sens générique du terme qui est l’objet de son intérêt.
Reconnu dès ses premiers travaux pour la singularité de ses portraits d’acteurs, de réalisateurs, d’écrivains, de musiciens… réalisés pour la presse (Inrockuptibles, Libération, Télérama, Le Monde), Patrick Messina s’est engagé depuis quelques années dans un travail au long cours sur l’univers des villes. C’est ce travail, rarement
exposé, qui est montré pour la première fois en Suisse. Pour cette exposition à Berne, le photographe a déambulé dans la ville pour y saisir des fragments. Ces points de vue sur la capitale fédérale côtoieront des photographies réalisées à Tokyo, New York, Chicago, Le Cap…
Formé à l’Ecole Louis Lumière à Paris, Patrick Messina partage son temps entre travaux personnels, commandes pour la presse, l’industrie et l’opéra.
Paul Cottin, commissaire de l’exposition

GALERIE TH13 - Berne - www.fondationdentreprisehermes.org
GwinZegal participe à la direction artistique de la Galerie TH-13 pour le compte de la fondation d'entreprise Hermès
du 5 avri l au 1er juin 2013