2016
2015

BRETONNES/Charles Fréger

 


Photographies de Charles Fréger du 6 juin au 27 septembre au Centre d’art et de recherche GwinZegal à Guingamp

C'est dans le cadre d'une résidence, que GwinZegal a accueilli Charles Fréger, depuis 2011 pour un travail sur les costumes traditionnels et les coiffes en Bretagne.

L'exposition Bretonnes qui fait suite à cette résidence est proposée sous forme de quatre expositions spécifiques :
- au Centre d’art Gwinzegal, Guingamp
- au Musée Bigouden, Pont-l’Abbé
- au Musée de Bretagne - Les Champs Libres, Rennes
- au Musée d’art et d’histoire, Saint-Brieuc.

Un livre aux Editions Actes Sud est édité à cette occasion et sera en vente au Centre d'Art GwinZegal.

Heures d’ouverture de l’exposition : mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 15h00 à 18h30 et le vendredi de 10h00 à 12h00 - En dehors de ces horaires des visites sont organisées pour les groupes en contactant au préalable le Centre d’art GwinZegal - www.gwinzegal.com - Renseignements : 02 96 44 27 78 - Mairie / 1, place du Champ au Roy / Guingamp

VISAGES DE LA RURALITÉ/Patrick Kuhn, Roland Schmid et Juraj Lipscher.

VISAGES DE LA RURALITÉ propose, sous la forme d’expositions itinérantes et de conférences sur l’ensemble du Pays de Guingamp, de questionner l’identité de notre territoire.
Trois photographes, accueillis en résidence, ont porté leur regard sur notre territoire pour révéler sa richesse et sa diversité. Leurs trois écritures portent sur les thématiques du paysage, de la forêt et de ses usagers, et enfin des acteurs du monde agricole. Un quatrième volet évoque, grâce aux images d’archives, le travail des femmes dans la société rurale au XXe siècle.

Visages de la ruralité est un projet mené par le Pays de Guingamp en partenariat avec le centre d’art GwinZegal. Il bénéficie des fonds européens LEADER et du soutien du Département des Côtes d’Armor.

Promenons nous dans les bois
Patrick Kuhn a sillonné bois et forêts à la recherche de celles et ceux qui s’y promènent, travaillent, cueillent, chassent ou plus simplement rêvent. Ses images nous donnent à voir cette communauté « invisible » de la forêt, tout en nous invitant à partager avec lui l’esprit des contes de l’enfance qui habite ces lieux.


Bastien Legal, sous un If du Bois Meur, Saint Fiacre
© Patrick Kuhn

Agriculture : terres de contrastes
De l’exploitation, intensive dans ses méthodes de culture, à
la ferme conduite suivant les principes de l’agriculture biologique,
en passant par l’entrepreneur de travaux agricoles, le
vétérinaire… le monde agricole contemporain est composé de
multiples acteurs. C’est à dresser le portrait de cette grande
diversité que s’est attaché Roland Schmid.


Anne Marie Le Fèvre, exploitante du GAEC laitier biologique
du Rocher et de Lislec’h, Lantic/Tréméven © Roland Schmid

Paysages parcellaires
Juraj Lipscher est fasciné par le « paysage de haies » qui
organise notre environnement. Cette forme d’un paysage
« sous contrôle », qui clôture de manière assez opaque et relativement récente, nombre de parcelles entourant des maisons
particulières, est à mettre en écho avec un paysage de
champs, de plus en plus vastes, dans lesquels les talus qui
constituaient l’essence du paysage breton, ont une forte tendance
à disparaître. Contraste saisissant, ponctué de la part
du photographe de quelques clins d’oeil.


© Juraj Lipscher

Le travail des femmes en milieu rural, de 1910 à 1980
Grâce à la richesse des fonds photographiques régionaux, provenant d’archives publiques et de fonds privés, les images sélectionnées évoquent le travail et l’engagement des femmes dans la société paysanne, de la première guerre mondiale aux
années quatre-vingts.
Collectage réalisé par Maria Menguy avec l’aimable autorisation du Musée de Bretagne, du ministère de l’Agriculture, des archives départementales des Côtes d’Armor, du Morbihan, d’Ile-et-Vilaine, du Centre d’Histoire du Travail à Nantes, de DASTUM, la Cie Papier Théâtre/ fonds Yvonne Kerdudo, des archives municipales d’Allaire et du Petit Echo de la Mode-Châtelaudren


Paimpol, débitante de boissons © Paul Gruyer- Musée de Bretagne, Rennes

CHAMPS CONTRE CHAMPS 2015/ Visages de la ruralité

 



Champs/contre-champs #5/ visages de la ruralité

du 3 avril au 17 mai 2015

La manifestation Champs/contre-champs, conçue initialement à partir de 2011 autour d’expositions photographiques et de projection de films dans l’espace d’exposition, poursuit son exploration des représentations par l’image du monde rural. Depuis la première édition, les travaux de 22 photographes ont été présenté sous des formes multiples, en intérieur comme en extérieur, (Raymond Depardon/Ken Grant/ Dorothea Lange/Sophie Ristelhueber/Andy Sewell/W. Eugène Smith/August Sander/Anthony Suau …) ainsi que 6 films/documentaires (La guerre du lait de Guy Chapouillié et Claude Bailblé/Les Moissons du futur de Marie-Monique Robin/ Farrebique de Georges Rouquier/Notre pain quotidien de Nikolaus Geyrhalter…) L’édition 2015 est organisée autour de la série Food d’ Henk 
Wildschut, une exploration de l’univers de l'agro-industrie aux Pays-Bas, de Pierre 
Liebaert, jeune photographe belge et sa série Macquenoise sur une mère et son fils qui vivent en marge dans un environnement rural, de Daniel Michiels, photographe des Ardennes Belge, qui trace à travers portraits et paysages un panorama sensible et humain de sa région d’adoption. A cela se rajoute une installation audio visuelle (photographies + textes) d’Armand Robin, textes et photographies tirées du livre « Le Cycle du pays natal », livre conçu par Françoise Morvan et la projection dans l’espace d’exposition du film de Patrick Prado, Un secret bien gardé - 
Basculement 
 N°1. Par ailleurs, les 1ère rencontres Champs/contre-champs qui se tiendront le 18 avril 2015 toute la journée, viendront enrichir et amplifier l’écho rencontrée par la manifestation, avec pour ambition de faire de ces rencontres un rendez-vous annuel.

A l'ESPACE FRANÇOIS MITTERRAND - 22200 Guingamp