BODY SHOPS/Juraj Lipscher

Image précédenteImage suivante

Juraj Lipscher, photographe d’origine slovaque émigré en Suisse depuis 1968, observe avec distance et lucidité la vie de ses concitoyens. Body Shops est un travail sur certaines évolutions « contestables » de nos sociétés contemporaines. De la maternité au bodybuilding center, en passant par la maison close, ces différentes séries auscultent le rapport que la société suisse, en cela révélatrice de la plupart des sociétés occidentales, entretient avec le corps dans son acceptation sociale. Recherche de la perfection, corps aseptisé jusque dans la recherche du plaisir monnayé, corps mis à distance pour ne pas voir, pour ne pas être confronté. Par une prise de vue qui relève plus du constat d’huissier que d’une photographie spectaculaire et empathique, le photographe ne cherche pas à « accrocher » notre regard par une vision par trop anecdotique mais à rendre visible la déshumanisation à l’oeuvre dans ces lieux. Ce relevé au scalpel enregistre avec concision des images d’activités fort éloignées les unes des autres mais dont au final se dégage paradoxalement ce même sentiment de malaise. Les tirages d’une grande subtilité où se côtoient toutes les nuances du gris laissent transparaître ce sentiment d’(in)humanité palpable et qui saisit peu à peu le lecteur. Ce livre dérangeant par bien des aspects est celui d’un grand photographe.

MUSEE DE L'ÉLYSÉE - LAUSANNE - avril 2008.
Nous publions à cette occasion le livre Body Shop aux éditions GwinZegal.