GwinZegal, Centre d’Art attache une importance particulière à la mise en œuvre d’ateliers d’expression dans lesquels le medium photographique est exploré sous ses différentes facettes. Il ne s’agit pas dans ces ateliers de définir et transmettre une forme « académique » qui serait propre à la photographie mais de prospecter toute la richesse et la plasticité de ce medium, à partir de thématiques définies dans un dialogue entre l’artiste intervenant(e) et les participants aux ateliers. C’est aussi dans l’expérience accumulée par la diversité des participant(e)s que s’éprouve ce rapport à cette image si prégnante et présente dans nos sociétés contemporaines.

2016 - 2017
"Moments partagés à Tréguier"
Lycée Joseph Savina à Tréguier

Intervenante : Hannah Darabi, photographe
Participant : Une classe de BTS Design Graphique du lycée Joseph Savina de Tréguier
Description du projet : La Ville Photographiée par ses habitants

Ce projet est né d’un désir commun d’engager un partenariat entre le Centre d’Art GwinZegal et la section de BTS Design Graphique du lycée Joseph Savina de Tréguier. Très vite est apparue l’idée de la création d’un livre de photographies impliquant les Trégorois. Il a été demandé à chaque volontaire d'envoyer des images autour du thème "Moments partagés à Tréguier", les Trégorois ont interprété ce thème à leur façon et nous ont fourni la matière d’oeuvre à la réalisation d’un livre.

Un corpus de plus de 1000 images a ainsi été réceptionné lors d’un collectage qui a duré trois mois et qui a dû être traité par les élèves avec l’aide de Hannah Darabi, photographe iranienne installée à Paris. Sélectionner, séquencer les photos les unes avec les autres, puis les mettre en page, les composer, les faire dialoguer les unes avec les autres, tels ont été les enjeux de ce travail liant à la fois regard critique et démarche de création. Cinq groupes de trois élèves chacun ont été constitués amenant à la réalisation de cinq livrets réunis dans cet ouvrage imprimé en 40 exemplaires dont certains ont été mis à la disposition de la population dans des lieux publics de la ville.

Le projet a été rendu possible grâce au soutien de la Direction Régionale des Afaires Culturelles de Bretagne, de la région Bretagne et de la Mairie de Tréguier.

 

"Quelque chose ne tourne pas rond…C’était mieux demain"
Lycée Henri Avril à Lamballe

Intervenants : Noémie Privat, artiste ainsi que le duo d’architectes “Poltred”
Participants : une seconde générale et une seconde professionnelle spécialisée dans les machines agricoles.
Description du projet : Quelque chose ne tourne pas rond…C’était mieux demain procède du questionnement de deux classes de seconde du lycée Henri Avril de Lamballe dans le cadre du mieux vivre ensemble au lycée : une seconde générale et une seconde professionnelle spécialisée dans les machines agricoles. Deux itinéraires apparemment aux antipodes mais une question essentielle pour de jeunes adultes : Qui suis-je aujourd’hui ? Pourquoi cette insatisfaction au quotidien ?Agir au présent,n’est-ce pas la clef pour la réussite de demain ? Quelle est la part de l’imaginaire dans cette aventure ?
Assez rapidement, le choix des équipes de travail s’est porté sur les véhicules du futur qu’il fallait tout d’abord coucher sur la planche à dessin. Une véritable mutualisation des talents, nourris de BD et  de Mangas, encadrés par l'artiste Noémie Privat
La deuxième phase relevait de la magie puisqu’une imprimante 3D pilotée par un duo d'architectes "Poltred"mettait ces dessins en forme. Avec une prise de conscience à la clef : la machine n’est pas encore capable de reproduire l’œuvre de l’homme dans le détail. Le génie est donc encore humain !
Pour les acteurs du projet, il ne restait plus, dans un troisième temps, qu’à entreprendre avec hardiesse un périple dans l’enceinte du lycée, libérés du concept de gravité. Jules Verne en aurait pâli d’envie …
Allez, roulez jeunesse !

Ce projet a reçu le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, de la région Bretagne, du Petit Écho de la Mode et du lycée Henri Avril.

 

"Regards croisés"
École primaire public, Plouguenast / École Saint-Pierre, Plouguenast

Participant : un groupe de papa et le relais parents assistants maternels du Sud Goëlo
Description du projet : Au printemps 2017, Guillaume, Sébastien, Thomas et Pierre-Emmanuel ont parcouru le territoire du Sud Goëlo accompagnés de leurs familles. Ils nous offrent ici des témoignages intimes, des bribes de souvenirs issues de moments privilégiés et partagés avec leurs jeunes enfants.

Il en résulte un récit à la fois personnel et universel où l’intimité de certains résonne dans le quotidien de chacun.
Les ateliers photographiques menés conjointement par Geneviève Goujon et le Centre d’art GwinZegal ont été l’occasion de transformer le Relais Parents Assistants Maternels en un lieu de rencontre et d’échange pour ces pères aux sensibilités différentes et venus d’horizons multiples.

Ensemble nous avons tenté d’élaborer une approche photographique qui permette de rendre compte de la richesse ainsi que de la diversité des histoires vécues et de celles à venir.

Avec Louise, Mila, Sacha, Liam, Gabriel, Alexis, Guillaume, Sébastien, Thomas, Pierre-Emmanuel et Geneviève.

"Déclic pour clichés"
Lycée Jean Moulin à St Brieuc

Intervenants : Cécile HESSE et Gaël ROMIER
Participants : un ensemble de jeunes délégués volontaires
Description du projet : La qualité des relations humaines peut être dégradée par des tensions liées aux préjugés (racistes, sexistes, générationnels…)
A titre préventif, il nous semblait important de permettre l’échange sur cette thématique, entre les élèves et avec les adultes, dans le but d’améliorer le climat scolaire.

Ce projet, proposé à tous les délégués de classe volontaires, a été pensé en 2 temps : tout d'abord, le questionnement sur les préjugés abordé sous forme d’improvisation théâtrale avec la compagnie Les Charmilles ensuite, la représentation des préjugés sous l’angle photographique avec le Centre d'Art GwinZegal, accompagné de Cécile HESSE et Gaël ROMIER, artistes invités.

Les préjugés retenus et mis en scène par les élèves ont abouti à la constitution d’un jeu de cartes : chaque carte représentant le buste individu stéréotypé et son double sans caricature.

La réalisation de ce jeu de cartes a pour enjeu d’amorcer une dynamique de débat et d’échange permettant ainsi de retransmettre la réflexion sur les préjugés auprès d’autres élèves n’ayant pas participé au projet.

Avec le soutien de la Direction Régionale de Affaires Culturelles de Bretagne, de la région Bretagne, du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et du Lycée Jean Moulin.

 

"Témoignage"
Atelier adulte

Intervenant : Julien Simon, commédien et écrivain
Description du projet : De Novembre 2017 à Avril 2017, de nombreux ateliers d’écriture et de photographies ont permis à un groupe d’adultes de découvrir et de s’approprier l’ancienne prison de Guingamp.

Les ateliers d’écriture animés par Julien Simon s’articulaient autour de la création de courtes ctions, à partir des archives, gazettes, journaux, gwerziou et lms d’époque.

Les ateliers photographiques animés par le Centre d’Art GwinZegal avaient pour ambition de traduire en image ces archives, les interpréter comme autant de preuves ctives d’un passé mal connu. Diférents artifices techniques (photocollage, reconstitution, mise en scène) auront permis d’explorer le langage visuel de la photographie.

Ce projet a reçu le soutien du Pays de Guingamp ainsi que des fonds européens Feader - Leader.

 

"Saisons"
Gens du voyage des aires d'accueil de Ploufragan, Lamballe et Langueux

Intervenant : Samuel Gratacap, photographe
Participants : gens du voyage des aires d'accueil de Ploufragan, Lamballe et Langueux
Description du projet : Ils ont fermé le terrain pendant la nuit, ils nous ont mis dehors sans savoir où nous déplacer... Donc on est allé dans le champ de l’autre côté de la route: sans eau ni électricité... Ils nous traitent comme des chiens. Ils nous ont dit que pour laver les enfants on pouvait toujours utiliser une bassine, “à l’ancienne”. C’est pas normal. C’est une femme de l’agglomération de Saint-Brieuc qui nous a dit ça... Ça fait 13 ans que j’habite ici et ils n’ont jamais rien fait pour nous, ils collectent l’argent et c’est tout. Sabrina

A l'invitation du Centre d'Art GwinZegal et de l'association Itinérance, Samuel Gratacap a entrepris de photographier le quotidien de familles issues de la communauté des gens du voyage au sein de deux villes de l’agglomération de Saint-Brieuc, Ploufragan et Trégueux, en Côtes d’Armor, Bretagne.

Samuel Gratacap a vécu avec les voyageurs, il a partagé leur quotidien, échangé et compris leurs problématiques. Des ateliers de prises de vue ainsi que de tirages argentiques, ont été mis en place pour faciliter les rencontres. Ces ateliers s’adressaient à tous, sans contraintes horaires ni financières. Les jeunes ont joué un rôle important comme médiateurs, ils ont permis l’intégration de Samuel Gratacap auprès des différentes familles.

Ce projet a reçu le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles de Bretagne, de la ville de Lamballe, de l'association Itinérance et du centre d'art GwinZegal.

"Carambolage"
Collège Jacques Prévert à Guingamp

Intervenant : Raphaël Dallaporta
Participants : les élèves de 3ème du collège Jacques Prévert
Description du projet : L’information est omniprésente, ses modes de diffusion sont en perpétuelle mutation et modi ent constamment notre rapport à celle-ci. Notre consommation d’informations nous submerge d’images et de mots que nous assimilons par intermitence et n’avons plus le temps d’analyser ou d’interroger.

L’instantanéité et la multiplicité de l’information nous placent égale- ment dans un rapport d’ordre sentimental à celle-ci, plus qu’analytique. C’est du moins l’approche que l’artiste Raphaël Dallaporta a proposé aux élèves du collège Prévert d’aborder pendant quelques jours en Février 2017, au sein du Centre d’Art GwinZegal.

Ensemble ils ont entrepris d’explorer les spéci cités des différents médias et d’en rendre compte à travers un travail photographique expérimental mêlant fragments de journaux et images infrarouges témoignant des sensations et des sentiments induits par la réception de ces multiples informations.

Ce travail photographique ne se veut pas didactique, mais il nous donne à voir le re et d’un mode de consommation et l’impact de ces nouveaux médias sur notre quotidien tout en nous proposant de prendre le temps de l’analyser et de le questionner.

Cet atelier a été réalisé par les élèves de la classe de 3ÈME 2 du collège Jacques Prévert et l’artiste Raphaël Dallaporta, coordonné par Françoise Geffroy, enseignante de Français et par Thomas Mocaër, médiateur pour le Centre d’Art GwinZegal.

Ce projet a reçu le soutien de la direction régionale des Affaires culturelles de Bretagne et du conseil départemental des Côtes d’Armor.

"Le bonheur est au jardin"
Ecole de St Ilan, Langueux, une classe de 4ème


Participants : Une classe de 4ème
Description du projet : Ces images sont le résultat d’un atelier de création et d’expérimentation mené au sein du lycée horticole de Saint-Ilan de Langueux avec une classe de 4ème.
Un questionnement de leur environnement immédiat et de leur potentiel futur outil de travail a donné lieu à un di- aporama visuel et sonore dont vous pouvez voir quelques images.

Ce projet a reçu le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, du conseil régional de Bretagne, du lycée Saint-Ilan et du Centre d’art GwinZegal.

 

"Si les arbres pouvaient parler"
Lycée Eugène Freyssinet, St Brieuc

Participants : une seconde générale et une seconde professionnelle spécialisée dans les machines agricoles.
Description du projet : Entrer En Seconde Professionnelle Technicien Menuisier Agenceur Au Lycee Freyssinet c'est avoir fait le choix de travailler une matière spéci que et noble : le bois.

L'équipe pédagogique a décidé d'immerger les élèves dans ce nouveau monde, celui du bois et plus particulièrement des arbres.
Lors du projet photographique Si les arbres pouvaient parler ..., nous avons proposé aux élèves d'observer leur environnement et de s'interroger sur l'arbre : source de leur matière d'œuvre.

Une visite en entreprise (Escarmor), puis une autre au Bois Boissel (ren- contre de professionnels du milieu forestier pernanent de l'ONF et éla- gueur municipal...) leur a ouvert cet horizon.

Pour réaliser ce projet, nous avons sollicité l'encadrement du centre d'art GwinZegal- de Guingamp. Tous les lundis, pendant deux mois, nous som- mes allés au Bois Boissel à la recherche de l'arbre idéal dans le but de racon- ter en images une histoire poétique et créative.

Accéder à un domaine méconnu, exprimer un resenti, éclairer les autres, et parfois se confronter à la mise en scène tels ont été les objectifs implicites de cet atelier.

Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne, du lycée Freyssinet de Saint-Brieuc et du Centre d’art GwinZegal.

 

 

"Portrait d'un territoire"
Lycée Jean Moulin, St Brieuc

Intervenant : Yan mingard, photographe
Participant : Une classe de de seconde professionnelle Services aux Personnes et aux Territoires du Lycée Jean Moulin de Saint-Brieuc.
Description du projet : le photographe Suisse Yann Mingard a accompagné les élèves de la classe de seconde professionnelle Services Aux Personnes et Aux Territoires du Lycée Jean Moulin de Saint-Brieuc.

Ils ont rencontrés di érents professionnels de la ville de Ploufragan dans l’optique de réaliser de multiples por- traits photographiques de ces personnes ainsi que de ce territoire.

Ce projet a reçu le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, du conseil régional de Bretagne, du lycée Jean Moulin, de la ville de Ploufragan et du Centre d’art GwinZegal.

"Carnet de voyage"
Lycée Notre Dame, Guingamp

Articulé autour d'un voyage sur Nantes et l'estuaire de la Loire, le projet "Emois, et moi et Nantes" a initié 17 élèves à la création d'un carnet de voyage visuel et sonore. Acompagné par le documentariste Cédric Michel, les élèves de 1ère littéraire du lycée Notre Dame ont saisi l'atmosphère de la ville, ses bruits, ses mouvements, son réseau urbain de transport, son architecture.

 

Ce projet a reçu le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, du conseil régional de Bretagne, du lycée Notre Dame et du Centre d’art GwinZegal.

 
"Pas sages"
Service jeunesse Guingamp Paimpol Armor Argoat Agglomération

Participants : Groupe de jeune du Service Jeunesse
Description du projet : Promenade photographique, imaginée et mise en place par les enfants du service jeunesse de Guingamp Paimpol Armor Argoat Communauté.
Réalisation de visuels en trompe l’œil à Guingamp : une façon de jouer avec le paysage, l’urbanisme, la ville... ces visuels ont ensuite été af chés sur des vitrines du centre ville, la médiathèque ... cela constituait un parcours visuel tout au long du festival PAS SAGES.

Différents ateliers mêlant théâtre, danse et photographie avec différents groupes de jeunes de l’agglomération de Gu- ingamp ont également permis la création de l’af che du festival.

"Portraits multiples"
Classe relais

ICes images sont le fruit d’un atelier photographique mené au sein de la classe relais de Guingamp en Février 2017 en partenariat avec le Centre d’Art GwinZegal et le collège Jacques Prévert de Guingamp.

Pendant une semaine, Jessica, Yann, Kyllian, Leila, Lucas, Goulven, Marvin, Rodriguo et Colline ont travaillé sur la thématique du portrait, expérimentant de nouveaux procédés qui ont menés à ces images fragmentées qui témoignent de différents aspects de leurs vies et de leurs personnalités, entre ction et réalité.

2015 - 2016
" Une nouvelle classe "
Ecole maternelle de Ploubalay

Intervenants : Muriel Bordier, photographe
Coordonné par Catherine Vilboux, professeur des écoles et Elisa Lepage, CPD arts visuels des Côtes d’Armor
Participants : Une classe de Moyenne section/Grande Section
Description du projet : L’école maternelle de Ploubalay est très engagée depuis 1996 auprès d’acteur culturel et notamment le FRAC Bretagne.
C’est ainsi que chaque année des expositions d’Art Contemporains ont été organisées par le FRAC et les enseignants dans la galerie pédagogique de l’école. Depuis la rentrée 2014-15, la galerie d’art est occupée par des élèves en raison d’une ouverture de classe. La commune de Ploubalay a décidé de construire une nouvelle classe. L’atelier se propose de questionner l’espace « cour » par des jeux visuels.
Penser l’école comme un espace possible de création artistique, jouer avec le mobilier, le bâti..., se mettre en scène, investir un espace-maquette, utiliser différents moyens et procédés techniques tels que collage, découpage, dessin, peinture, photographie… dans un seul projet, aborder le lieu comme espace de narration.

Avec le soutien du réseau CANOPÉE22

 

" J’ai fait le tour du monde "
École du Sacrée Coeur à Hénon

Participants : Une classe de CE1
Description du projet : Quelle représentation a-t-on des pays lointains étudiés en classe, ou racontés le soir avant d’aller se coucher?
Tout au long de l’année scolaire les élèves de CE1 ont étudié les continents.
Ce travail photographique s’inscrit dans le prolongement de cette recherche.
Nous avons tenté d’interroger les jeunes sur leur représentation du monde et de l’ailleurs. Différentes propositions visuelles les ont amenés à expérimenter l’image photographique, dans sa complexité et sa poésie.

Avec le soutien de la Communauté de Commune de Moncontour et de la Mairie de Henon

 

"ENTRE DEUX AGES"
École primaire public, Plouguenast / École Saint-Pierre, Plouguenast

Participants : les enfants des écoles publique et privée de la commune de Plouguenast
Description du projet : A partir des souvenirs d’enfance de dix femmes résidant à l’EHPAD Kermaria, les élèves ont imaginé des mises en scène en extérieur ou dans un studio improvisé à l’aide d’objets, habits et accessoires anciens qui ont permis de les
illustrer.


Ce projet a reçu le soutien de la Commune de Plouguenast.

" DÉCOUVERTE DU MÉDIUM PHOTOGRAPHIQUE "
Centre de loisir de Grâces

L’objectif de cet atelier a été de proposer différentes expérimentations autour du médium photographique.
45 jeunes agés de 4 à 12 ans

Avec le soutien de la commune de Grâces

 

" SAGES OU PAS SAGES "
Service Jeunesse de Guingamp Communauté, MJC de Lamballe

Intervenants : Le Jardin Graphique
Participants : Deux groupes de jeunes, l’un du Service Jeunesse de Guingamp Communauté et l’autre de la MJC de Lamballe.
Description du projet : Atelier graphique et photographique autour de l’autoportrait et de son détournement. L’atelier a eu pour but de concevoir avec les jeunes les visuels de communication du Festival “Pas Sage” organisé par Itinéraires bis.

Travail exposé lors du festival à Guingamp et à Lamballe

 

"Lieu(x) de vie(s), Lieu(x) d’envie(s) : Territoire(s) et paysage(s)"
Lycée agricole du Mené

Intervenante : Lise Gaudaire, photographe
Participants : 25 élèves de 2nde bac pro aménagement paysager
Description du projet : Plusieurs rencontres ont été organisées avec les secondes aménagement paysager.
• Une première rencontre, pour me présenter, parler de mon parcours, présenter plusieurs projets photographiques que j’ai effectués et parler des références artistiques qui me nourrissent mon travail. J’ai présenté plus en détails le projet Paysans/Paysages. Ensemble nous avons analysé les images (cadrages, couleur/n&b, profondeur de champs...), nous avons aussi parlé du travail d’entretiens que je mène lors de mes projets. La notion de beau et d’esthétique a également été abordée, en particulier au sujet du paysage.
• Plus tard, sous forme d’ateliers, par groupe de 4/5, les élèves ont fait des essais photographiques, portraits/paysages, afin de les questionner sur les notions abordées plus tôt mais aussi pour les préparer aux prises de vues qu’ils auraient à effectuer par la suite.
• Nous avons organisé une après-midi rencontre avec des professionnels du paysage (agriculteurs, paysagistes, techniciens...). Par groupe, les élèves ont mené des entretiens enregistrés (préparés au préalable) avec les professionnels, le but étant de les faire parler du paysage, de présenter aux professionnels le projet mais aussi de les préparer à la séance photos qui suivrait.
• Chaque groupe est allé à la rencontre des professionnels sur le terrain. Chaque professionnel avait été invité à réfléchir à un paysage, un lieu, qu’il aimerait présenter aux élèves pour « x » raisons. Lors de ces promenades, les élèves ont à nouveau enregistré les conversations, fait un portrait du professionnel et photographié le paysage.
• Nous nous sommes ensuite retrouvés en classe, les photographies faites sur le terrain ont été présentées à l’ensemble de la classe. Les élèves ont été invités à commenter les photographies et à faire l’editing.
En Juin les photographies seront exposées au lycée, un vernissage doit être organisé avec les élèves et les professionnels.

Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne et de la Région Bretagne.

"Jardins extraordinaire
Aux yeux des arbres, nous ne sommes que des ombres mouvantes"

Lycée St Ilan, Langueux

Intervenants : Cécile Hesse et Gaël Romier, photographe
Coordonné par Véronique Le Houerou (enseignante de paysage), Gwenaëlle Le Gruiec (enseignante d’anglais), Nathalie Pampanay (enseignante d’aménagements et de valorisation des espaces), Olivier Samica (enseignant en paysage)
Participants : 1ère STAV (Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant) (16 élèves) et de BTS 1ère année - Aménagements paysagers ( 29 élèves)
Description du projet : Sur le thème des « Jardins extraordinaires », ils ont conçu ensemble des interventions visuelles à l’échelle des végétaux, du jardin, du paysage. Les images ainsi produites montrent des actions pleines de grâce ou d’irrévérence vis-à-vis de la nature.
En agissant ainsi sur les lieux, en secouant un arbre, en semant des plumes au vent ou sécateur en main, c’est une prise de conscience discrète qui s’opère, de notre action sur le système terrestre, jusqu’aux vertiges de l’Anthropocène. C’est dans le mouvement que tout s’est joué, avec des moyens simples et l’énergie des corps.
Le temps d’un cliché, les élèves paysagistes de Saint Ilan se sont faits derviches, gremlins ou korrigans.

Vernissage les dimanche 15 mai, lors des portes ouvertes du Lycée et le Samedi 11 juin dans le cadre de "Lieux Mouvants" au Chateau de Trégarantec à Mellionec.

Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, de la Région Bretagne (dispositif Karta), du Centre d’art GwinZegal et de l’Association des Parents d’Elèves de St Ilan.

" Voyage à Nantes "
Lycée Notre Dame, Guingamp

Intervenants : Maxime Milanesi et Claire Schvartz, éditeurs et graphistes
Coordonné par Marina Chassan, enseignante d’histoire géographie
Participants : 16 jeunes en 1ère L
Description du projet : A partir du corpus d’image réalisé par chaque jeune lors d’un séjour de 3 jours à Nantes, nous proposerons un tri, un choix, une réflexion afin de produire un ouvrage original et personnel.

Maxime Milanesi et Claire Schvartz ont accompagné les jeunes dans la réalisation concrète de leur carnet de voyage. (Mise en forme, séquenciation, impression et reliure)

Le travail a été montré au lycée et sera présenté le 3 juin dans la salle d’exposition de la médiathèque.

Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, du réseau CANOPÉE22 et de la Région Bretagne.

" LE LANGAGE SILENCIEUX "
Lycée professionnel Jean Moulin, St Brieuc

Intervenants : Pierre Liebaert, photographe
Coordonné par Laurence Caillé, enseignante d’Éducation Socio-Culturelle
Participants : 27 jeunes - Terminales Section «Services aux personnes et aux territoires»
Description du projet : L’objectif de cet atelier est de proposer aux participants l’élaboration d’un projet documentaire impliquant une forme d’immersion totale.
Ils participeront à toutes les phases d’élaboration du propos narratif photographique.
L’outil proposé - l’appareil jetable - rétablirait le hasard, le doute, la surprise inhérente à l’emploi de l’argentique. Les images obtenues permettront d’avancer que l’appareil, et l’absence de technique, n’est pas un frein à l’expression.
L’appareil photo offrira la possibilité de s’introduire «légitimement» auprès d’un sujet choisi fortuitement.
Les étudiants devront établir un premier contact, convaincre le modèle, obtenir son accord.
La photographie se révèlera être un fabuleux prétexte d’accès à l’autre, de questionnement et de compréhension.

Ce projet a reçu le soutien de l’ARS et de la DRAC Bretagne (programme «Culture et Santé») et du Conseil Régional de Bretagne (programme KARTA), de la Mutualité Retraite 22 (Association : «Culture et Santé»), du lycée professionnel Jean Moulin, du CLPS, de la St Brieuc Factory et de la Ville de Saint Brieuc

 

Esprit du lieu, es tu là ?
lycée de Kernilien (Plouisy)

Intervenant : Cédric Michel, de l’association Boutabout
Coordonné par Brigitte Guéguen, Prune Méjean (Education socio-culturelle) et Isabelle André (Français)
Participants : Terminale STAV (Science et Technologie de l’Agronomie et du Vivant)
Description du projet : Le passage par un établissement scolaire dure plusieurs années, suffisamment pour marquer d’un souvenir indélébile la mémoire de toute une vie. Les élèves de terminale STAV arrivent au terme de leur apprentissage au lycée de Kernilien, avec comme horizon le passage de l’examen du baccalauréat et, au delà, l’entrée prochaine dans un cursus universitaire ou dans la vie professionnelle. Quels souvenirs marquants retiendront-ils de leur passage à Kernilien? Quelles images garderont-ils de l’environnement dans lequel ils ont évolué de manière quasi quotidienne?
Chaque groupe de l’atelier aura à « habiller » un lieu situé dans l’enceinte ou aux abords immédiats du lycée, d’une histoire qui s’y est déroulée, absolument authentique ou librement inspirée de faits réels. Cette dernière pourra aussi bien se présenter sous la forme d’une chronique d’un évènement singulier que d’une évocation subjective (une humeur passagère, une observation amusée, une expérience inoubliable...), où tout autre forme de récit susceptible de produire du sens, de l’émotion, voire du mystère pour une personne extérieure à l’établissement. Le seul critère à retenir dans le choix de ces histoires est la relation privilégiée qu’elles entretiennent avec la réalité physique du lycée; son paysage, son architecture, ou les objets emblématiques qui participent à la construction de son identité matérielle.
L’idée est de parvenir à réunir ces trois petites formes filmiques au sein d’un triptyque qui dresserait une cartographie subjective et sensible du Lycée, susceptible de mettre un tant soit peu en evidence « l’esprit du lieu ». Pour ce faire, les élèves pourront profiter de toutes les potentialités cinégéniques qu’offrent un lycée agricole par rapport à un lycée général: la présence d’animaux et de lieux de pratiques professionnelles, où se dégagent l’ambiance du monde agricole et, plus généralement, le rapport privilégié qu’entretiennent les élèves à l’environnemement et à la nature.

Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne (dispositif Karta) et du Lycée de Kernilien

" LE LANGAGE SILENCIEUX "
CLPS (Centre pour La Promotion Sociale), St Brieuc

Intervenants : Pierre Liebaert, photographe
Coordonné par Mme Catherine Loiseau, Responsable des formations
Participants : 5 duos résidents / accompagnants (famille, bénévoles, soignants,...)
Description du projet : L’arrivée sur un territoire nouveau et inconnu provoque un bouleversement. Les codes urbanistiques et paysagers intégrés jusqu’à lors sont perturbés. L’atelier proposera, grâce à la lecture d’images d’archive et à leur reconduction photographiques, de mieux habiter la ville en comprenant sa solidité, sa fragilité, ces pertes, ces gains, ces mutations. Ils leur seront alloués unemission photographique visant à servir les générations futures, la postérité. Et par conséquent, leur donner la responsabilité de la mémoire de la ville dans laquelle ils vivent temporairement ou définitivement. Ce protocole mémoriel et actuel fera surgir l’histoire et les fantômes de la ville pour mieux la regarder, mieux s’y attacher, et donner sens à l’habitat.
L’atelier débutera par la lecture d’images d’archive recueillies auprès du centre d’archives et de fonds de la ville de Saint-Brieuc. Nous consacrerons ce moment à l’identification des lieux et ainsi découvrir le passé de la ville, les territoires qu’ils habitent, leur donner plus de sens et plus d’affect. Par la suite, il leur sera demander de parcourir la ville à la recherche des lieux précédemment localisés. Cet exercice permettra d’étendre le territoire mental des apprenants et faire de l’expérience photographique un prétexte à franchir des limites, à sortir des sentiers habituels inhérents à l’insertion des apprenants. La pratique méticuleuse et scientifique de la photographie engagera un acte d’analyse du paysage, un acte d’observation et de contemplation.
Les participants seront amenés à se mettre en scène dans l’espace urbain photographié, en groupe, isolément, à s’y cacher ou à s’y affirmer pour mieux exprimer leur rapport au paysage, à l’habitat, à leur nouvelle ville. Inconsciemment, il habiteront les documents d’aujourd’hui, et les archives de demain.
L’atelier sera véritablement une expérience physique et mentale de reconsidération de la ville. L’atelier permettra d’affronter les angoisses liées aux territoires, à l’inconnu. De les repousser et de les dépasser. L’expérience photographique ainsi résultante dépassera les mots, la langue pour s’immiscer physiquement dans le paysage.
L’atelier s’achèvera avec une présentation en diptyque au centre d’apprentissage ou par l’exposition de diptyques dans l’espace urbain. Ceux-ci seront scrupuleusement légendés afin qu’ils puissent être situés dans une époque et servir d’élément d’étude.

Ce projet a reçu le soutien de l’ARS et de la DRAC Bretagne (programme «Culture et Santé») et du Conseil Régional de Bretagne (programme KARTA), de la Mutualité Retraite 22 (Association : «Culture et Santé»), du lycée professionnel Jean Moulin, du CLPS, de la St Brieuc Factory et de la Ville de Saint-Brieuc

 

" LE LANGAGE SILENCIEUX "
EPHAD Mutualiste «Les Champs aux Ducs» à St Brieuc

Intervenants : Pierre Liebaert, photographe
Participants : 5 duos résidents / accompagnants (famille, bénévoles, soignants,...)
Description du projet : L’objectif de cet atelier est de proposer aux participants de formuler et créer une «carte d’identité» symbolique fondée sur les souvenirs et les émotions propres à chacun d’eux.
Cette initiation à la pratique photographique se propose de parcourir ces différentes étapes :
- Plusieurs discussions autour du souvenirs et des affects de chacun des participants (films favoris, musique, images anciennes, lieu de naissance, parcours, …),
- Une séance de portrait de chacun des participants. Le refus du portrait constitue en lui-même une image. Le portrait sera établi par un protocole strict de lumière et de distance,
- La recherche des documents, films, musique, … recueillis durant les discussions et leur visualisation/écoute,
- L’assemblage des éléments identifiants en connexion les uns les autres, autour du portrait.

Ce projet a reçu le soutien de l’ARS et de la DRAC Bretagne (programme «Culture et Santé») et du Conseil Régional de Bretagne (programme KARTA), de la Mutualité Retraite 22 (Association : «Culture et Santé»), du lycée professionnel Jean Moulin, du CLPS, de la St Brieuc Factory et de la Ville de Saint-Brieuc

" 2 milliards de photos"
BTS Les Cordeliers à Dinan

Intervenants : Luce Lebart, directrice de la Société Française de Photographie
Coordonné par Elisabeth Gigou et Marie Chevalier, enseignantes aux Cordeliers.
Participants : 2ème année du BTS communication
Description du projet : le fil conducteur a été la réflexion sur les enjeux sociologiques et historiques de l’image. Chaque jour, 2 milliards de photos sont prises. Que deviennent-­elles? Comment sont-­elles exploitées? A quoi servent-­elles?
Le projet se propose de questionner ce flux de photographies depuis sa fabrication jusqu’à son souvenir.

Un séjour à Paris a permis en deuxième temps de partir à la rencontre de trois acteurs du monde de la photo.
Amao Damarice, nous a présenté l’exposition Varda/Cuba à l’espace dédié à la photographie du centre Georges Pompidou. Elle nous a parlé également de la place de la photographie dans les collections du Musée.
Laurent Abadjian, directeur de la photographie de Télérama nous a reçu dans les locaux du journal. Il a partagé avec nous sa riche expérience dans le monde complexe et passionnant de la photo de presse et de magazine. Savoir repérer une bonne photo, le rapport entre texte et image, l’éthique du reporter... Autant de réflexions qui ont saisi les étudiants et ont suscité un échange riche entre le professionnel et les jeunes.
Enfin, Luce Lebart, directrice de la SFP nous a plongé dans les archives de la photographie, et leurs récits.
Pour la dernière étape du projet les jeunes ont travaillé avec Luce Lebart sur le fonds Marie Louise.
Les étudiants ont dû proposer une solution de communication dans le but de mettre en valeur “le fonds Marie-­Louise”, plus de 1000 photos sur verre datant du XIXeme siècle retrouvées en 2013 dans une poubelle de l’Essonne et offertes à la SFP.

Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne et de la Région Bretagne.

" LE LABORATOIRE DES REVES "
Lycée polyvalent Sacré Coeur à Saint-Brieuc

Participants : 1ère Bac Pro SEN (Systèmes Electroniques et Numériques),
option : Audiovisuel professionnel
Coordonné par Laurence Hillion, enseignante de français, Stéphanie Landais, enseignante d’arts appliqués et Joao Pereira, enseignant en audiovisuel

Description du projet : Pour rendre palpable ces visions éphémères et nocturnes logées au plus profond de notre inconscient, ils ont eu recours à divers procédés techniques : introduction d’anomalies dans des mises en scènes incongrues, combinaison - superposition aléatoire d’images trouvées ou fabriquées, composition d’alphabets et de natures mortes réalisées à partir d’objets familiers…

Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne (dispositif Karta) et de l’APEL Sacré Coeur (l’Association des Parents d’Elèves).

 

" OÙ SUIS-JE? "
EPHAD Ti an héol, Ploumagoar

Participants : 5 résidents / soignants
Description du projet : L’objectif de cet atelier est de proposer aux participants de porter un nouveau regard sur leur environnement et entourage immédiats, en l’occurrence leur lieu de vie.

" Mon Papa et moi. "
Maison de l’enfance, Communauté de Commune de Moncontour

Participants : 9 jeunes pères
Description du projet : Pour l’édition 2015 de la semaine de la Petite Enfance « en fant fare » du Pays de Moncontour, l’équipe Petite Enfance de la Communauté de Communes a souhaité proposer aux usagers un projet original.
Pour ce faire, nous avons demandé au Centre d’art GwinZegal d’accompagner neuf jeunes pères de famille venant de Moncontour et de ses environs.
Cette série de photographies se propose de porter un regard sur la relation qui lie un père et ses enfants dans les moments d’intimité du quotidien : le repas, le jeu, le sommeil, la promenade… Durant six semaines, ces “papas” volontaires ont arrêté le temps qui court. Ces images nous parlent de tendresse, de complicité et d’attention, d’une vie commune partagée.

Elle ouvre les yeux très grands
Elle est si sûre de moi
Que je me sens un peu comme elle me voit
(Alain Chamfort Comme un géant)

Ce projet a reçu le soutien de la CAF et de la Communauté de Commune de Moncontour

2014 - 2015
" Lieux de vie, lieux d'envie(s) "
au Lycée Professionnel Jean Moulin à St Brieuc

Cette exposition est le résultat d’un atelier de photographie réalisé par les élèves du lycée Jean Moulin de Saint-Brieuc, encadré par Solange Reboul et Delphine Burtin, photographes, et mis en oeuvre par Hugues Rousseau et Prune Mejean, enseignants ESC, Annélie Lecoq et Florence Méheut, CPE et Nathalie Laillet, documentaliste.

Cette série d’images, réalisée par un groupe d'élèves du Lycée Jean Moulin de Saint-Brieuc, pose un regard poétique et sensible sur les espaces et la vie de leur établissement. Le lycée est pour ces jeunes à la fois lieu d’apprentissage, de connaissances et lieu de la vie en collectivité, d’une intimité contrainte – salle de classe, couloir, chambre d’internat … Comment sont vus, ressentis, vécus tous ces espaces, quel imaginaire peut naître et s’immiscer dans ces lieux qui deviennent au cours des trois années de la scolarité, le territoire de leur quotidien.

Ce projet a reçu le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, de la Région Bretagne (dispositif KARTA) et du Ministère de l’Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt.

«Expérimentation»
au Collège Paul Le Flem à Pleumeur Bodou


Cette exposition est le résultat d’un atelier d’expérimentation photographique réalisé par les élèves de la classe de sixième 2 et l’artiste Juraj Lipscher coordonné par GwinZegal (www.gwinzegal.com), Katell Senabre, professeur de SVT et Sophie Le Marer, enseignante de Lettres.
Les élèves ont experimenté lors de cette semaine d'atelier des procédés primitifs de la photographie, l'anthotypie (émulsion produite à partir de végétaux) et le cyanotype (émulsion produite à partir de Citrate de fer et de ferrocyanure de Potassium).

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Bretagne et du Conseil Général des Côtes d’Armor.


Green Piece. Feuilletez nos clichés.
au Lycée de St Ilan à Langueux

Cette série de photographies, réalisées par les élèves de 1ère STAV (Bac Technologique) du Lycée St Ilan - Langueux, questionne l'étrangeté du monde vivant et notre rapport à la nature, à travers la réalisation d'objets hybrides nés de la rencontre fortuite entre le végétal (matériaux glanés ou issus de la grande distribution), l'humain et le rebut machinique.

Cet atelier d'expression a été coordonné par Nathalie Pampanay, professeur d'aménagement et de valorisation des espaces, Gwenaëlle Le Gruec, professeur d'anglais, et Tiphany Salza, intervenante pour GwinZegal.

Avec le soutien de la Région Bretagne et l'association des parents d'élèves de St Ilan.

L'eau à la bouche
au Lycée Hôtelier "La Closerie" à St Quai Portrieux

Cette exposition est le résultat d’un atelier d’expérimentation photographique réalisé par les élèves du lycée hôtelier de St Quai Portrieux et l'artiste Olivier Metzger, coordonné par GwinZegal (www.gwinzegal.com) et Mr Cosson, CPE.

Le travail mené au sein du Lycée Professionnel Hôtelier s’inscrit dans un projet plus vaste sur un portrait de la jeunesse en Bretagne. Dans cette perspective l'artiste a proposé aux élèves de réfléchir à la question de la posture — de la manière d’être, notamment avec le vêtement du travail — du choix du lieu de la prise de vue et du travail sur les lumières additionnelles dans le but de créer une « short stories » à leur image/imaginaire.

 

Ce projet a reçu le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, de la Région Bretagne (dispositif KARTA) et du lycée hôtelier.

 

C123
au Lycée Freyssinet à Saint Brieuc

Que se passe-t-il dans la salle de cours techniques C123 ?

Comment chaque élève perçoit-il ce lieu ?

Pendant l’heure de cours, l’espace et le temps se dilatent dans les têtes et chacun forme son propre territoire avec, son espace vital, ses passages secrets et ses acteurs.
Ce travail autour de leur lieu d’enseignement professionnel a été mené par les élèves de la classe de seconde du Bac pro TEB Technicien Etudes du Bâtiment, du lycée Freyssinet dans le cadre des enseignements professionnels et scientifiques, accompagnés par Mr Gerbouin et Mr Giannantoni. Les notions d’échelles, de proportionnalités et de mise en espace ont été au cœur des préoccupations de cet atelier. Toutes ces photos sont des passages, elles nous racontent une histoire, peut-être une façon de revisiter le monde d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll.
Le travail artistique et la technique photographique ont été apportés par la photographe, Solange Reboul, du centre d’Art GwinZegal.


Elément air - Elément eau
au Lycée de St Ilan à Langueux

A travers ces images, les élèves de 4ème du lycée de St Ilan, ont tenté à travers différentes expérimentations photographiques de rendre palpable la présence des deux éléments fondamentaux que sont l'air et l'eau ainsi que les différents états de la matière (solide, gazeux, liquide). La mise en scène, la superposition aléatoire d'images, la symbolisation et l'usage de la typographie ont servi …entre autres procédés à les matérialiser visuellement.

Cet atelier d'expression a été coordonné par Gwenaëlle Sanquer, professeur de physique / chimie, Emmanuelle Bussy, enseignante d'éducation socio-culturelle et Tiphany Salza, intervenante pour GwinZegal.

Avec le soutien de la Région Bretagne et l'association des parents d'élèves de St Ilan.

Pense-bêtes
au Lycée de Kernilien à Plouisy

Sous le regard bienveillant de la photographe suisse, Dalila Ingold, les élèves de Terminale STAV (Sciences et Technologie de l'Agronomie et du Vivant) ont été initiés au médium photographique par le biais de la mise en scène et le travail de la lumière. Coiffés de masques monochromes, ils ont exploré leur environnement proche et donné vie à des personnages mi-humains, mi-animaux. Le thème retenu cette année visait à interroger le rapport qu'entretiennent les jeunes au vivant. Le projet était porté par Brigitte Gueguen enseignante en éducation socio-culturelle et Isabelle André enseignante de français et philosophie. Solange Reboul et Tiphany Salza ont encadré l'atelier pour GwinZegal.

Avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne, du Ministère de la Culture et de la Communication, Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, et du lycée de Kernilien.

Dans 10 ans...
au Lycée Jules Vernes à Guingamp

Résultat d’un atelier photographique réalisé par les élèves de CAP serrurerie - métallerie et CAP menuiserie en collaboration avec l’artiste Yann Mingard, sous la coordination de Solange Reboul et Tiphany Salza pour le Centre d'Art GwinZegal, Jean-Pierre Corbel et Laurent David, enseignants d’arts appliqués au Lycée.

Imaginez-vous dans 10 ans.

Les adultes dans leurs vies se confrontent quelques fois à cette question. Changement de travail, mariage, enfants, divorce, déménagement … mais un ado ? Etre ado c’est vivre dans l’instant, les bouleversements du quotidien, faire au jour le jour, aimer pour la première fois, expérimenter, grandir … mais pas vraiment se projeter, ne pas se voir « vieux ». De même pour la photographie, c’est l’instant présent et déjà dépassé, le temps qui nous échappe.
Alors !!! projeter, imaginer, organiser une « mise en scène » de notre futur, un vrai défi

Cet atelier a donné lieu à une publication de 44 pages au format A5 visible au centre de documentation du Lycée.

Ce projet a reçu le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne et de la Région Bretagne (Dispositif Karta).

Le Parti pris des choses
au Lycée Henri Avril à Lamballe

A travers ces images, les élèves de 4ème du lycée de St Ilan, ont tenté à travers différentes expérimentations photographiques de rendre palpable la présence des deux éléments fondamentaux que sont l'air et l'eau ainsi que les différents états de la matière (solide, gazeux, liquide). La mise en scène, la superposition aléatoire d'images, la symbolisation et l'usage de la typographie ont servi …entre autres procédés à les matérialiser visuellement.

Cet atelier d'expression a été coordonné par Gwenaëlle Sanquer, professeur de physique / chimie, Emmanuelle Bussy, enseignante d'éducation socio-culturelle et Tiphany Salza, intervenante pour GwinZegal.

Avec le soutien de la Région Bretagne et l'association des parents d'élèves de St Ilan.

La différence fait de nous ce que l’on est !
au collège Albert Camus à Grâces

Cette exposition est le résultat d’un atelier d’expression plastique et photographique réalisé par les élèves de quatrième un et Claire Schvartz, coordonné par GwinZegal, Nolwenn Abgrall, CPE et Romy Nicolas, enseignante.
Le collège est le lieu où l'adolescent se construit. Il y entre encore enfant et en ressort grandit, métamorphosé. Pendant ses quatre années de scolarité il y côtoiera nombreux autres jeunes, différents d'origine, de culture, de religion, d'histoires personnelles tout simplement.... Les relations qu’il instaurera avec ses pairs seront ponctuées d'amitié, de rires et de pleurs, de joie et de disputes. Le lien avec soi même se construit dans le rapport à l'autre, il est donc primordial que cette relation se passe le plus pacifiquement possible, dans l'acceptation de ces différences. Les relations amicales sécurisantes et harmonieuses renforcent l'estime de soi.
 Tahar Ben Jelloun, auteur du « Racisme expliqué à ma fille » écrivait « la nature crée des différences, la société en fait des inégalités ». La différence est une richesse et au collège, reflet de cette société, nous nous devons de la préserver et ainsi contribuer au quotidien au « Bien Vivre Ensemble ».
 
Nolwenn Abgrall, Conseillère Principale d'Education

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, le Fonds Interministèriel de Prévention de la Délinquance et le Comité Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Guingamp Communauté.

On nous a dit que...
au Collège Jacques Prévert

Cette exposition est le résultat d’un atelier photographique réalisé par les élèves de la classe de 6ème6 et coordonné par 3 enseignantes : Brigitte Roehrig (histoire-géographie), Corinne Fauconnier (français), Pascale Botland (arts plastiques) et par GwinZegal.

Pour renouveler une approche contemporaine du patrimoine de leur ville, à partir des bâtiments emblématiques de celle-ci (ancienne prison, Château de Pierre II, la fontaine, la Basilique …), les élèves ont été sollicités afin de concevoir et d’imaginer des interventions photographiques in-situ. Le résultat de ce travail donnera lieu à la production d’une plaquette « alternative » à disposition des touristes.

 

Ce projet a reçu le soutien du collège Jacques Prévert et du Centre d’Art GwinZegal.

 

Le Noir et le Blanc
à l'école Primaire de Plouézec

Les 6 classes de l'établissement ont participé au projet.

Tout au long de ces ateliers nous avons expérimenté l'outil photographique, les expériences visuelles autour de la lumière sont déclinées, ombre, contraste, lumière, projection...

Avec le soutien de l'Amical Laïque de l'école publique de Plouézec.

 

Peut-on faire dire aux images ce que l'on veut ?
à l'Ecole publique de Moncontour

Cette exposition est le résultat d'un atelier mené avec une classe de CM2 de l'école primaire publique de Moncontour. Il a été coordonné par Jessica Le Gouic et Sabrina Chartier, enseignantes et Tiphany Salza, intervenante pour GwinZegal.

Dans le cadre de cet atelier, les élèves travailleront autour du "faux" et de la séquenciation en photographie.
Dans un premier temps, ils produiront un corpus d'images, tantôt en studio tantôt en extérieur, dans des registres variés : portrait (expression du corps / gestes / mimiques), paysage (vues d'ensemble et éléments signifiants d'un décor), nature morte (à partir d'objets trouvés)… Celles-ci seront ensuite rassemblées dans un livre où chaque image pourra être associée librement à une autre pour former un récit composé de 5 à 6 photographies. Leur interprétation variera en fonction de l'ordre et de la nature même des images.

Avec le soutien de la Communauté de Commune de Moncontour

Voyage au bout du monde
à l'école primaire de La Chesnaye

Cette projection est le résultat d'un atelier avec une classe de CLIS de l'école primaire publique de La Chesnaye à Guingamp.
Les enfants ont exploré par l'imaginaire les 6 continents qui composent notre planète.
En jouant avec la lumière (jeux d'ombre et projections), en bricolant et en ré-agenceant des images imprimées issues de manuels ou d'internet ... ils ont composé des paysages et des scènes qui évoquent ces pays lointains tels qu'ils se le représentent.

Avec le soutien de la Ville de Guingamp et de l'Amical Laïque de l'école publique de La Chesnaye.

Expérimentation (2)
à la galerie pédagogique du Collège François Marie Luzel de Plouaret
`

Cette exposition est le résultat d’un atelier d’expérimentation photographique réalisé par les élèves de la classe de quatrième D et quatrième M du collège François Marie Luzel de Plouaret et l’artiste Juraj Lipscher coordonné par GwinZegal et Marie Line Nicol et Marie-Odile Tanini, enseignantes.

Les élèves ont experimenté lors de cette semaine d'atelier des procédés primitifs de la photographie, l'anthotypie (émulsion produite à partir de végétaux) et le cyanotype (émulsion produite à partir de Citrate de fer et de ferrocyanure de potassium).

Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Bretagne et du Conseil Général des Côtes d’Armor.


2013 - 2014
ÉCOLES PRIMAIRES/Atelier-Formation

Ce dispositif, initié et piloté par le Canopé des Côtes d’Armor depuis 2011, est proposé chaque année aux classes de collège et de cycle 3 de l’école primaire. Les enseignants sont invités à s’engager avec leur classe dans un travail de création photographique sur un thème défini tous les ans.
L'édition 2014 avait pour thème « le jour et la nuit », les enseignants étant libres de son exploitation pédagogique. Toutes les approches étaient envisageables, il pouvait être abordé de manière littérale et jouer sur les différences de perception : ce que l’œil voit le jour et ce qu’il voit la nuit, les jeux d’ombre et de lumière, de couleurs, de contrastes… Il pouvait aussi être abordé de façon plus métaphorique. Cette action est développée en partenariat avec la Direction académique des Côtes d’Armor, le centre GwinZegal et la galerie L’Imagerie.
Elle reçoit le soutien du réseau Canopé et de la DRAC.
Un accompagnement pédagogique peut ainsi être proposé aux enseignants, il a comporté notamment cette année deux sessions de formation conçues et animées par GwinZegal et L'Imagerie. Celle proposée par GwinZegal a bénéficié de la participation et des conseils de la conseillère pédagogique départementale en arts visuels.

Une classe de CM2 de Plouisy
Une classe du Cycle2-Cycle 3 de l'école publique de Plougonver
Une classe de CLIS de La Chesnaye à Guingamp
Une classe de CM2 de l'école publique de Plélo

ECOLE PRIVE DU SACRE CŒUR, HENON/Atelier-enfant

L'abecédaire avec une classe de CP

ECOLE PUBLIQUE DE QUESSOY /Atelier Enfant

On a enlevé notre reine! avec une classe de CM2

A partir d'un album étudié en classe, nous avons cherché des réponses visuelles pour illustrer l'histoire.

ECOLE PUBLIQUE DE QUESSOY /Atelier Enfant

Symboliquement nous avec une classe de CE2

La vie de l'école en générale et de la classe en particulier c'est, officiellement : découvrir, apprendre, s'épanouir, etc, etc...
Et l'officiel, bien sûr, s'observe...
Ce qui s'observe moins c'est,
Furtivement, accidentellement, l'expression,la traduction,
de ce que chacun apporte dans cette vie.
Les sentiments d'amitié vrai ou d'amours enfantines
Les chagrins, les plaisirs, les peurs, les joies
Ces moments parfois fugaces, parfois répétés,
tantôt généreux, tantôt égoïstes,
nous avons essayé, non pas
de les mettre au jour, car ce sont des secrets,
mais par des esquisses symboliques,
de les mettre en images.

 

ECOLE PUBLIQUE DE QUEMPER-GUEZENNEC /Atelier enfant - artiste invité

Regard tout change! avec une classe de CM1 CM2

Artiste invité www.raphaëldallaporta.com

COLLEGE CHARLES BROCHEN À PONTRIEUX/Atelier résidence

Regarde-moi est une série de photographies réalisée en 2014 par les élèves de 4ème du collège Charles Brochen de Pontrieux lors d’un parcours photographique encadré par Lucille Proust, professeur d’Arts Plastiques et Solange Reboul, photographe intervenante au nom de GwinZegal, centre d’Art et de Recherche. L’ensemble des classes de quatrième, durant deux mois, a parcouru le collège avec le projet de porter un regard différent sur l’autre et d’interroger l’image. Ce travail a été prolongé avec Alexandra Catière, artiste en résidence invitée par le Centre d’Art. Au cours de son séjour, elle a accompagné les jeunes, abordant avec eux les notions tel que le point de vue, le contrejour, la composition, le cadrage, le détail, la couleur et le noir et blanc.
Les images présentées sont le résultat de la réflexion des élèves sur le portrait et le regard qu’ils ont porté sur leur environnement immédiat.
Avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication - DRAC de Bretagne et du Conseil Général des Côtes-d’Armor.

Artiste invitée : Alexandra Catiere

LYCÉE EUGÈNE FREYSSINET, SAINT-BRIEUC/Atelier résidence

Corps à Corps

Le travail soumis à votre curiosité est l’acte deux d’une rencontre/confrontation entre les élèves du bac professionnel Technicien Etudes du Bâtiment option Assistant d’Architecte du Lycée Freyssinet de Saint-Brieuc et les artistes Cécile Hesse et Gaël Romier, à l’occasion d’une résidence d’artiste proposée par le Centre d’Art GwinZegal et mise en oeuvre par Solange Reboul.
Ce travail fait suite à « Matière Première », aventure photographique menée avec les mêmes élèves en classe de première.
Expérimentant le concept de légèreté, via leurs corps échappant pour une fraction de seconde à la gravité, modifiant par là même le rapport usuel de ce dernier à l’espace et au temps, les élèves ont éprouvé dans une fulgurance l’état d’incertitude.
En contrepoint, et dans un second processus, les élèves se sont intéressés au corps contenu, contraint par son environnement, corps bloqué qui n’aspire qu’à sortir de sa condition.
Chacun de ces deux questionnements a fait l’objet de réflexions sur les formes capables de restituer au plus près les aspirations créatrices des élèves. Postures, expressions, matériaux, éclairage, cadrage, tout a été évalué afin de restituer un propos d’évidence, assumé formellement.

Ce projet a reçu le soutien du Ministère de la Culture, Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, de la Région Bretagne, du Lycée Freyssinet de Saint Brieuc, du Centre d’Art GwinZegal.

Artistes invités : Cécile Hesse et Gaël Romier

COLLEGE DE ST NICOLAS DU PELEM/Atelier résidence

Portrait avec une classe de qatrième et Anne Golaz.

L'objectif de cet atelier est d'interroger la notion d’identité individuelle, sociale, géographique et culturelle par la photographie.
Le territoire concerné est le canton rural de St Nicolas du Pelem à travers la diversité de ses habitant(e)s. Artisans, commerçants, salariés des services publics, de la santé, jeunes, vieux, familles …

Artiste invitée : Anne Golaz

LYCÉE HORTICULTURE DE SAINT-ILAN/Atelier adolescent

Lumières colorées avec les élèves de quatrième

L’objectif est de permettre aux élèves d’expérimenter des compétences acquises en physique/chimie et de les exploiter dans une démarche créative et collaborative. Ce travail a donné lieu a une exposition à Bleu Pluriel (Centre culturel de Trégueux)

Avec le soutien de la Région Bretagne et l’association des parents d’élèves de St Ilan

LYCEE HENRI AVRIL A LAMBALLE /Atelier adolescent

En roue libre avec les élèves de seconde 4 et 2 MA (Machinisme Agricole)

Le processus du déplacement est au cœur de l’aspiration à l’indépendance que vivent les jeunes lycéens. Les sections professionnelles et générales ont travaillé sur une thématique commune accompagnée par Solange Reboul, photographe pour Gwinzegal, Hervé Roverc'h, Proviseur adjoint et Alain Le Flohic documentaliste au Lycée Henri Avril.

Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne et du Lycée Henri Avril.



LYCÉE KERNILIEN/Atelier adolescent

Face à face avec une classe de terminale STAV
Expérimentation autour de l'autoportrait

Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne (KARTA)

LYCEE MARITIME DE PAIMPOL/Atelier résidence

Les Métiers de la Mer avec les élèves de la seconde CGEM (Conduite et Gestion des Entreprises Maritimes) et Olivier Metzger
La mer est un univers fascinant, qui fait partie de notre quotidien.
Les métiers qui y sont rattachés font rêver souvent et quelquefois effrayent. Chaque année, le lycée professionnel maritime « Pierre Loti » attire des dizaines de nouveaux élèves qui viennent apprendre un métier auquel ils rêvent parfois depuis leur plus jeune âge. Embarqué(e)s en qualité d’électro-mécanicien, de marin du commerce ou encore de marin pêcheur, formé(e)s aux métiers de la maintenance nautique, toutes et tous vouent une même passion pour la mer et les bateaux. Anciennement « Hydro » puis « E.M.A », le lycée maritime fait partie de l’histoire de Paimpol. Il porte le nom de Pierre Loti, en hommage à l’auteur du roman « Pêcheurs d’Islande », sur la pêche dans le Grand Nord qui fit les grandes heures du port de Paimpol, avec son lot de tragédies.
Les élèves de la classe de seconde CGEM (Conduite et Gestion des Entreprises Maritimes) ont souhaité mettre en valeur la mer et ses métiers. La photographie a été le mode d’expression qu’ils, elles, ont souhaité privilégier pour mettre en valeur la richesse de ces professions liées à la mer et les instants d’émotion qu’ils, elles vivent dans l’apprentissage de ces métiers.
Initié(e)s dans un premier temps par Dalila Ingold et Solange Reboul, photographes professionnelles intervenants dans le cadre d’un atelier d’expression mis en oeuvre par le Centre d’Art GwinZegal, les élèves ont par la suite réalisé les clichés ici présentés, sous le regard bienveillant et les conseils d’Olivier Metzger, artiste en résidence invités par le Centre d’Art.
Ce travail à donné lieu à une exposition au lycée maritime de Paimpol, à la Halle de Paimpol, à la plage des Rosaires..

www.oliviermetzger.com

LYCEE PROFESSIONNEL MONTBAREIL/Atelier adolescent

Surréaliste! avec les élèves de première Esthétique Pro A et Pascal Hournon, marionetiste.
Autour du programme scolaire, une exploration du surréalisme à partir des gestes et des matériaux présents dans leur environnement scolaire, a été réalisée.


Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne.

LYCÉE HORTICULTURE DE SAINT-ILAN/Atelier adolescent

La terre est une orange bleue avec une classe de 1ere STAV.
L’atelier a questionné le paysage et la couleur grâce à la mise en scène et à l’expérimentation.
Avec le soutien de la Région Bretagne et l’association des parents d’élèves de St Ilan.
Ce travail a donné lieu a une exposition à Bleu Pluriel (Centre culturel de Trégueux)

CCAS TERRITOIRE BRETAGNE D'EDF GDF/Atelier adolescent

Découverte de la photographie avec des jeunes en centre de vacance.

DANSE NOMADE/Atelier enfant adolescent

Partenariat avec l'Association des amis de l'art chorégraphique

 

CENTRE D'INFORMATION DES DROITS DES FEMMES ET DES FAMILLES/Atelier adulte

 

FONDATION BON SAUVEUR/Atelier adulte

 

2012 - 2013
ÉCOLES PRIMAIRES/Atelier-Formation

Dans le cadre du dispositif Objectif Photo! initié par le CDDP des Côtes d'Armor nous avons mené 12 ateliers d'expression afin d'accompagner les classes dans leur recherche photographiques.

Ce dispositif est proposé chaque année aux classes de collège et de cycle 3 de l’école primaire. Les enseignants sont invités à s’engager avec leur classe dans un travail de création photographique sur un thème défini tous les ans.
« Lectures » était le thème de l’édition 2013, situant ainsi la création photographique dans une relation entre le texte et l’image.
Cette action est développée en partenariat avec la Direction académique des Côtes d’Armor, le centre GwinZegal et la galerie L’Imagerie. Un accompagnement pédagogique peut ainsi être proposé aux enseignants, il a comporté notamment cette année deux rencontres autour de la photographie. En outre, parmi les vingt-trois écoles et établissements inscrits à « Objectif : photo ! », douze classes du secteur de Guingamp ont pu bénéficier en 2013 d’un atelier GwinZegal de six heures.

École Publique de Cavan (1 classe de CM1-CM2 ),
École La Chesnaye à Guingamp (1classe de CE1/CE2)
École Saint-Léonard à Guingamp (1 classes de CM1 et 1 classe de cycle 3 bilingue)
École Publique de Gurunhuel (1 classe de CE2)
École des deux Ménés à Louargat (1 classe de CM1/CM2),
École Publique de Pommerit-le-Vicomte (1 classe de CE1/CE2
École Publique de Quemper-Guézennec (1 classe de CE2/CM1 et 1 classe de CM1/CM2),
École Sainte-Anne à Saint-Gilles-les-Bois (1 classe de CM1/CM2)
École Publique de Squiffiec (1 classe de CE2/CM1)

LYCÉE JULES VERNES À GUINGAMP/Atelier-résidence

LE GESTE avec une classe de 1ère vente et Cédric Martigny, photographe.
Le geste occupe une place importante dans le processus d’apprentissage des métiers enseignés au sein du lycée professionnel Jules Verne. L’objectif de cet atelier était de mettre en évidence la richesse, la diversité des gestes sous-tendus par la pratique professionnelle (électricien, menuisier, soudeur...).
Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne, de la Direction Régional des Affaires Culturelles de Bretagne et du lycée Jules Verne.

LYCÉE NOTRE DAME/Atelier adolescent

NOURRIR LES HOMMES avec deux classes de secondes

En liant le programme officiel de Géographie à la saison culturelle guingampaise, un parcours spécifique a été déterminé pour les classes de Seconde 2 et 7 autour d’ateliers photographiques proposés par GwinZegal, principalement sur le thème : NOURRIR LES HOMMES.
Un temps fort, en bottes de préférence : Lors d’une sortie pédagogique à la ferme et au Palacret, les deux classes divisées en quatre groupes tournaient sur deux ateliers de SVT, un atelier de Géo et quatre ateliers photographiques.
Dans le sillage de « Champs / Contrechamps, les visages de la ruralité » par GwinZegal.
La réflexion engagée par la visite de l’exposition a été poursuivie de manière ludique avec la réalisation de quatre autres ateliers : portraits studio avec des fruits et légumes, la campagne à la ville ou « le transat dans Guingamp », des natures mortes, des scanns de nourriture.
Au-delà du travail sur l’image, un travail d’équipe a permis la réalisation technique du vernissage : des commissions d’élèves ont organisé l’accrochage, le carton d’invitation, la collation à partir de productions locales ou encore la diffusion des invitations.
C’est donc par un ancrage dans le territoire, qu’il s’agisse de la production agricole ou des acteurs culturels, que nous avons abordé ce thème NOURRIR LES HOMMES. Nous avons donné lieu à de la créativité mais aussi à une responsabilisation et une sensibilisation écologique.
Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne (KARTA)

ECOLE PRIMAIRE DE TRÉGUIER/Atelier Enfant

Ça tourne
L’atelier s’est proposé de porter un autre regard sur la ville de Tréguier.

SERVICE JEUNESSE GUINGAMP COMMUNAUTÉ/Atelier Adolescents

Portrait de Ville
Nous avons silloné la ville de Guingamp et joué avec elle. L’idée de cet atelier est d’expérimenter, porter un autre regard sur sa ville et découvrir les possibilités créatrices du médium.

JOURNALISTES D'UN AN/Atelier - adolescent

Organisée sur le modèle d’une rédaction, l’équipe sélectionnée a travaillé, entourée de professionnels (Jean Guisnel, Maxime Milanisi, Claire Schwart, Céline Martin…), à la mise en place d’un blog autour de sujets variés (culture, sport, citoyenneté, le travail…) en utilisant différents outils d’expression : le texte, le son, la photographie, la vidéo.
Concrètement une conférence de rédaction a été organisée tous les 15 jours au studio GwinZegal, à partir des vacances de la Toussaint et 4 temps fort de 3 jours ont permis d’acqueillir différents professionels du journalisme.

Recruté(e)s sur la base du volontariat, les participant(e)s se sont engagé(e)s dans le projet, notamment en étant présent(e)s aux conférences de rédaction et aux temps forts organisés pendant les vacances, et en tavaillant leurs sujets entre ces temps de rencontres.
Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne.

LYCÉE EUGÈNE FREYSSINET, SAINT-BRIEUC/Atelier adolescent

Matières premières avec une classe de première Bac pro, technicien d’études du batiment option assistant d’architecte
Nous avons proposé aux élèves de porter un regard (différent, analytique) sur les éléments qui composent les constructions. Pour élaborer cette recherche nous avons définis trois axes de réflexion nous apparaissant fondamentaux dans la démarche d’un bâtisseur. VOLUME, MASSE et RESISTANCE. Chacune des thématiques a fait l’objet d’une réflexion en trois temps : Développement d’une idée le caractérisant, mise en scène d’un lieu symbolisant cette idée, concrétisation du projet et matérialisation de l’idée.
Le travail a donné lieu à une exposition dans l’établissement, au rectorat de l’académie de Rennes, à la DRAC Bretagne, et au CAUE des Côtes d’Armor et à une publication en 500 exemplaires.
Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne (KARTA), et de l’association des anciens élèves du lycée, et du lycée Eugène Freyssinet.

ECOLE PRIMAIRE DE PLEUDANIEL/Atelier Enfant

Monstres marins avec une classe de CE1/CE2/CM1/CM2.
A partir d’algues et de coquillqges ramassés sur la plage, nous avons construit un univers fantastique inspiré de Moby Dick et du monde fantastique de Jules Verne. Pour cela il a été proposé de travailler autour de la technique du photogramme.
Ce projet a reçu le soutien de l’amical laique de Pleudaniel

LYCÉE POMMERIT/Atelier adolescent

En mouvement avec une classes de seconde pro équin
Les jeunes ont questionné le mouvement, à travers l’image figée et en mouvement.

LYCÉE KERNILIEN/Atelier adolescent

«C’est dans la boîte...» avec une classes de terminale STAV et Pascal Hournon, marionetiste.
Les premières séances ont été une initiation au médium photographique, son language et sa technique. Les séances suivantes ont questionné le geste et la posture de l’animal. Le principe est d’utiliser des matériaux accessibles pour réaliser les représentations symboliques des animaux (seaux, tuyaux d’arrosage, fourche …). Les prises de vue ont été réalisées sous forme de séquences de manière à décomposer le geste ou la posture. L’objectif est de rendre compte d’une manière dynamique de la vision du geste et de la posture de l’animal.
Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne (KARTA) et de la DRAC Bretagne.

SERVICE JEUNESSE GUINGAMP COMMUNAUTÉ/Atelier Adolescents

Portrait de Jeunes
Nous avons dressé un portrait de la jeunesse guingampaise. Pour cela 12 jeunes se sont initiés à la photographie de portrait et ont «shooté» d’autres jeunes. Une cinquantaine de portrait ont été ainsi réalisés, ce travail a donné lieu à une exposition au service jeunesse.

ECOLE PRIMAIRE FRANÇOIS LEIZOUR/Atelier enfant

Y es-TU? avec une classe de CP.
L’atelier proposé aux CP est un travail autour de l’ombre, en lien avec le spectacle «Y es-tu?» de «la compagnie s’appelle reviens» présenté au théâtre du Champ au Roy à Guingamp.

LYCÉE HORTICULTURE DE SAINT-ILAN/Atelier adolescent

Jeux d'eau avec une classe de 1ere STAV.
Mise en scène et expérimentation autour de l’eau. Ce travail a donné lieu à une exposition à Bleu Pluriel (Centre culturel de Trégueux)

LYCÉE POMMERIT/Atelier adolescent

DOG SHOW avec une classe de seconde pro canin
Les jeunes, en section pro canin, ont developpé des visuels autour du monde canin, son language, ses outils, le portrait....Ils se sont efforcés de transcrire leurs liens, rapports avec les chiens en images.
Ce projet a reçu le soutien de la Région Bretagne (KARTA)

ECOLE PRIMAIRE CASTEL PIC À GUINGAMP/Atelier Enfant

Jeux avec une classe de Moyenne/Grande section de maternelle
La photographie a servi comme base à la création de jeux. Memory, A qui est cette ombre?, les détails, les contraires... en tout 7 jeux avec chacun une forme singulière ont été confectionnés. (cartes à jouer, livres, boÎtes.)

Chateâu du Guildo/Atelier enfant-adolescent-adulte

UN AUTRE REGARD avec le soutien du Conseil Général des Côtes d’Armor.
Nous avons souhaité travailler autour du paysage, et profiter du cadre extraordinaire dont bénéficie le château du
Guildo pour expérimenter l’image et ses possibilités créatrices. Pour cela, les participants de l’atelier s’attachent à
dégager une lecture poétique de cet environnement et, grâce à différents outils visuels s’approprient ce paysage
pour pouvoir créer des images sensibles et uniques. Les images séléctionées ont été exposées sur le site.

2011 - 2012
LYCÉE AGRICOLE DE KERNELIEN/Atelier-résidence

Mise en scène et paysage avec Yann Mingard (artiste photographe) avec une classe de Terminale.
Ce projet s’est donné pour objet l’analyse du paysage par la mise en scène. L’idée était de décaler une vision «classique» du paysage et de l’aborder sous l’angle de la poésie.

COLLÈGE DE MONCONTOUR/Atelier-résidence

A TABLE! avec Dalila Ingold (artiste photographe) avec deux classes de quatrième.
Il s’agissait de mettre en lumière un moment de notre intimité quotidienne: le repas dans un territoire à dominante rural.

COLLÈGE DE ROSTRENEN/Atelier-résidence

Génération avec Alexandra Catière (artiste photographe) avec les élèves de sixième.
L’idée de l’atelier est d’interroger sous l’angle du portrait photographique les rapports existant au sein d’une génération dans un territoire rural, bourg, village.

C.C.A.S DE GUINGAMP/Atelier Adulte

Mise en scène
Enfant, on a tous rêvé d’être un jour pompier, hôtesse de l’air, cowboy, actrice de cinéma, photographe, garagiste… Ces rêves nous accompagnent tout au long de notre vie. L’atelier s’est proposé, dans un esprit ludique, de les concrétiser en images.

CENTRE DE REÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION DE TRESTEL/Atelier Adulte

Appel d’air
Les participants de l’atelier se sont attachés à dégager une lecture poétique de l'environnement immédiat du centre de rééducation et, grâce à différents outils visuels et aux images de Janne Lehtinen, Phillippe Ramette et Loan N’Guyen (artistes photographes), ils se sont peu à peu appropriés cet espace pour pouvoir créer des images sensibles et uniques.

LYCÉE POMMERIT/Atelier enfant-adolescent

Portraits et Identité avec 4 classes de seconde/troisième.
Cet atelier a eu pour but de sensibiliser les jeunes à l’image, ce premier contact à l’outil photographique va être poursuivi avec des ateliers d’expression durant l’année scolaire 2012/2013.

ÉCOLE PRIMAIRE À SAINT-LAURENT/Atelier enfant-adolescent

Témoignages avec une classe de CE2/CM2.
Travail autour du portrait à partir de témoignages d’habitants du village sur des évènements d’actualité du siècle passé.

LYCÉE PAVIE À GUINGAMP/Atelier enfant-adolescent

Hors jeux avec une classe de seconde.
A l’occasion du centenaire de l’équipe de football « d’En Avant » de Guingamp, les élèves ont porté un regard original sur un événement d’actualité, tout au long de l’année, grâce à un travail rédactionnel mêlant images, écrits et témoignages.

ÉCOLE PUBLIQUE DE POMMERIT-LE VICOMTE/Atelier enfant-adolescent

Paysage avec une classes de CE1/CE2.
Nous avons souhaité interroger les jeunes sur le paysage. Différentes propositions visuelles les ont amenés à expérimenter l’image photographique, dans sa complexité et sa poésie.

LYCÉE HORTICULTURE DE SAINT-ILAN/Atelier enfant-adolescent

Visions parallèles avec deux classes, une de 1ere STAV, et une de seconde. L’objectif était d’avoir une approche différente du paysage à travers l’outil photographique.

STAGE DE PRINTEMPS/Atelier enfant-adolescent

Portrait et mise en scène en partenariat avec le service jeunesse de Guingamp.
L’idée de cet atelier est d’expérimenter, pour découvrir les possibilités créatrices du médium. La fin de l’atelier a donné lieu à un vernissage au Studio GwinZegal.

COLLÈGE ETIENNE KERVIZIC À CHATELAUDREN/Atelier enfant-adolescent

Un monde fantastique avec deux classes de 4ème autour du thème de l’image fantastique et de Jules Verne. Les élèves ont imaginé des mises en scène, en faisant appel à leur imaginaire et à des notions comme les différences d’échelles, le dedans et le dehors, le dédoublement … Une partie de ce travail a été réalisé au Petit Écho de la Mode, pour mettre à profit les ambiances de ce lieu magique. Le résultat a été exposé au petit écho de la Mode et à la communauté de commune de Chatelaudren.

2010 - 2011
LYCÉE JEAN MOULIN À SAINT BRIEUC/Atelier-résidence

Annalyse d'un territoire avec Yann Mingard (artiste photographe) au lycée Jean-Moulin à Saint-Brieuc.
Ce projet s’est donné pour objet l’analyse d’un territoire, ici en l’occurrence le fond de la baie de Saint-Brieuc, en s’appuyant sur les points de vue d’acteurs /correspondants de cet espace.
Parallèlement à l’atelier, l’artiste invité a poursuivi son travail sur la biodiversité, profitant des infrastructures de la région Bretagne.

LYCÉE MONTBAREIL À GUINGAMP/Atelier-résidence

Identité et costumes avec Marie Taillefer (artiste et photographe de mode) au lycée Montbareil à Guingamp.
L’atelier a permis de confronter la richesse des costumes traditionnels de Bretagne aux pratiques vestimentaires actuelles des lycéens de Montbareil.
Parallèlement à l’atelier, Marie Taillefer a engagé une réflexion visuelle sur le territoire.

STUDIO GWINZEGAL À GUINGAMP/Atelier Adulte

La journée de la femme pour s’exprimer
L’objet de cet atelier était double : l’acquisition de notions de base en photographie et la réalisation de portraits de femmes des différents secteurs de l‘économie locale. Cet atelier était ouvert à quinze femmes sur la base du volontariat. Le résultat de l'atelier à été présenté à La Mairie de Grâces, La Mairie de Pabu, La Médiathèque de Guingamp, La Bibliothèque de Ploumagoar et la La Villa Rohannec’h à Saint-Brieuc.

FONDATION BON SAUVEUR À BÉGARD/Atelier Adulte

Le jardin
Il s’agit dans cet atelier d’appréhender différents types de jardins et d’espaces naturels. Celui immédiat du Centre Hospitalier Bon Sauveur à Bégard, ceux du voisinage en privilégiant de petits jardins privés et enfin les espaces/jardins ouverts au public.

ÉCOLE PRIMAIRE LES KORRIGANS À PONTRIEUX/Atelier enfant-adolescent

Photogramme avec 1 classe de Grande section/CP.
Les enfants ont expérimenté la représentation du monde végétal à travers le photogramme, le collage, la prise de vue numérique et le scan. Grâce à ses différents outils, ils ont produits des formes visuelles singulières.

ÉCOLE PRIMAIRE LA CROIX PRIGENT À PLOUMAGOAR/Atelier enfant-adolescent

Visages et corps en mouvement avec une classe de CM1/CM2. Tout au long de cet atelier nous avons photographié le mouvement en prenant comme sujet les enfants. Différentes techniques photographiques ont permis de le rendre visible. Les images en sont expressives et parfois même surréalistes. Arrêt sur image, montage, temps de pose long, flip book, surexposition.
Le résultat de l’atelier a donné lieu à un DVD.

ÉCOLE PRIMAIRE À LANGAST/Atelier enfant-adolescent

Le monde animal avec une classe de CE1/CE2/CM1/CM2
Nous nous sommes interrogés sur les liens qui unissent l’homme à l’animal en leur proposant de s’attacher à sa représentation.

PÔLE DE FORMATION DE LA VILLE DAVY À QUESSOY/Atelier enfant-adolescent

Le monde végétal avec une classe de STAV Aménagement valorisation des espaces et une classe de STAV Production agricole. A l’occasion de la venue de Yann Mingard lors de sa résidence, nous avons sensibilisé les jeunes aux problèmes relatifs à la biodiversité.
Une présentation et une discussion de 3h autour du travail de l’artiste a lancé le débat. Chaque groupe a choisi une façon de représenter le monde végétal et de le retranscrire en image. Des séances d’initiation technique et de lecture d’image les ont aidés à développer un propos visuel personnel.

ÉCOLE PRIMAIRE FRANÇOIS LEIZOUR À GUINGAMP/Atelier enfant

Portrait au Sténopé à l’école primaire François Leizour à Guingamp avec une classe de CM1/CM2. (24h d’intervention). A partir du souhait de l’enseignante de travailler sur le sténopé, l’atelier a mis en oeuvre cette technique élémentaire. Dispositif optique très simple qui permet d’obtenir un système d’enregistrement qui s’inspire du principe de la camera obscura. Le fond de la boîte est recouvert d’un papier photographique afin d’imprimer la trace de l’image projetée. D’autres expérimentations autour de la représentation avec des appareils numériques ont complété l’atelier.

ÉCOLE PRIMAIRE FRANÇOIS LEIZOUR À GUINGAMP/Atelier enfant

Ombre et lumière
L’atelier proposé à la classe de CP est un travail autour de l’ombre.
Ce thème apparemment simple offre un grand champ d’expérimentation, l’ombre de leurs dessins, la sienne, celle de l’autre, ombre projetée, mélange d’ombres.