LIVRE : HENK WILDSCHUT - VILLE DE CALAIS

En plein cœur de l’Europe, un monde parallèle a existé pendant presque dix ans. Des réfugiés venant d’Afrique mais aussi du Moyen-Orient attendaient ici pour traverser la Manche et se rendre en Grande-Bretagne. C’est du persan jangal, signifiant « forêt », que le mot, simplifié par les médias, est devenu « jungle ». C’est une ville de 7 000 personnes qui s’est construite et qui a disparu.
Le photographe Henk Wildschut a documenté l’évolution de la situation à Calais depuis 2006 et il a été témoin de la transformation incroyablement rapide des petits camps en ville informelle à partir de 2015. Une ville avec des restaurants, des boulangeries, des mosquées, une église, des magasins et même des hammams. Henk Wildschut a photographié cette croissance de manière systématique. La ville a été démantelée fin octobre 2016. En 2011, en collaboration avec le graphiste Robin Uleman, Henk Wildschut a publié le livre Shelter, qui a obtenu de nombreux prix. Cet ouvrage accordait une place centrale aux abris provisoires que les réfugiés avaient construits dans les forêts de Calais. Ces cabanes étaient le symbole de la force individuelle et de la ténacité. Dans le livre Ville de Calais, il se tourne vers la puissance de la masse. Une masse capable de bâtir une ville et de montrer ainsi qu’elle ne peut plus être marginalisée.

 

 

250 photographies
Texte : Henk Wildschut
Design : Robin Uleman
21x28 cm
320 pages
ISBN : 979-10-94060-16-2
Avril 2017

Éditions GwinZegal
Prix : 55 €



Image précédenteImage suivante

 

Gwinzegal bénéficie du soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, de la Région Bretagne, du Conseil Départemantal des Côtes d'Armor et de la Ville de Guingamp.